7/7 jours 24h/24
Rvd express
Devis Gratuit
logo

Entreprise professionnelle anti nuisible Cannes - Nice - Monaco
DÉRATISATION, DÉSINSECTISATION, DÉSINFECTION

Téléphonez nous:

04 93 92 34 36

Particulier, Professionnel, Collectivité, un problème de nuisible ?
Faîtes appel à nos services du lundi au samedi de 8h à 18h



Rats | Souris | Punaises De Lit | Cafards | Guêpes | Frelons asiatiques | Moustiques Tigres

Entreprise professionnelle anti nid de guêpe et frelon asiatique à La Gaude 06610

À l’heure actuelle, l’invasion des guêpes et des frelons, notamment les frelons asiatiques, est un problème d’ordre public. La prolifération de ces insectes dérange les particuliers, surtout les apiculteurs. Leur présence dans le milieu terrorise les abeilles, jusqu’à bloquer la production de miel. D’un autre côté, nombreux sont les dégâts occasionnés par leurs piqûres. C’est la raison pour laquelle nous avons lancé une opération de lutte contre les guêpes, les frelons européens et les frelons asiatiques. Si vous êtes confronté à un problème relatif à ces insectes hyménoptères à La Gaude, notre entreprise saura vous proposer une solution favorable, sans pour autant vous ruiner. Mais avant toute chose, il faut tenir compte de l’enjeu conséquent de l’existence de ces insectes aux alentours.

Descriptions : guêpes, frelons européens et frelons asiatiques

Issus de la famille des vespidae, les guêpes et les frelons sont des insectes volants qui vivent en colonie au sein d’un nid, aussi appelé guêpier. Ce dernier est conçu avec de la pâte à papier, réalisée à base de fibres de bois triturées et de salive. Il comporte généralement des cellules de forme parfaitement hexagonale qui se joignent entre eux. Selon l’espèce de guêpes, il existe plusieurs aspects particuliers de nid. À titre d’exemple, le nid des frelons germaniques se cache sous terre et occupe un grand espace par rapport à celui des autres frelons. Dans ce nid vivent des dizaines de milliers de guêpes. Quant aux guêpes du genre polistes, ils vivent au sein d’un nid aérien de taille minime et supporté par un pédicule.

Pour information, chaque colonie de guêpes est composée de mâles, de femelles, et d’ouvrières. Généralement, la reine reste dans le nid tandis que les ouvriers prennent leur envol pour chercher de quoi nourrir la colonie tout entière. Les guêpes sont des insectes à 4 ailes membraneuses, aussi fines que transparentes. Leurs aspects physiques se diffèrent d’une espèce à l’autre. Pour le cas des frelons européens, on les reconnait par leur forme particulière. Ils sont nettement plus faciles à identifier par rapport aux autres, vu leur taille, qui est de 4 cm en moyenne. Les frelons européens ont une couleur jaune, combinée avec un motif noir sur la totalité de son abdomen. La discrétion constitue un de leurs points forts, c’est-à-dire qu’ils vivent à l’abri des regards. En effet, ils placent leur nid uniquement dans des endroits sombres, généralement dans un tronc d’arbre.

Les frelons asiatiques quant à eux, sont des insectes plus nocifs et dangereux malgré leur petite taille. En effet, ces guêpes sont beaucoup moins grandes que leurs cousins les frelons européens. Ils mesurent environ entre 2.5 et 3 cm. Leur tête prend un teint jaune orangé tandis que leur poitrine est colorée en brun noir. Vous pouvez apercevoir trois rayures jaunes au niveau de leur abdomen. On peut aussi les reconnaître par les extrémités de leurs pattes, qui sont de couleur jaune. C’est de là que provient leur surnom de « frelon à pattes jaunes ». Ces insectes adorent vivre sans crainte, en pleine lumière et à découvert, c’est pourquoi ils installent leur nid sur les façades des immeubles.

Mode de vie des guêpes et frelons

Comme la plupart des insectes, les guêpes et les frelons craignent l’hiver. De ce fait, ils prennent un repos au tout début jusqu’à la fin de la période hivernale. Le réveil de ces insectes n’a pas lieu au même moment. Cela dépend évidemment de leurs espèces. Ils ont aussi une façon de vivre très particulière. Prenons le cas des frelons européens et des frelons asiatiques pour mieux comprendre.

  • Frelon européen

Les frelons européens mènent une vie sociale au sein d’une communauté de 100 à 200 individus. Leur cycle de vie ne dure qu’une seule année. C’est la reine qui pond tous les œufs. Au-delà d’une vingtaine de jours après cette période de pondaison, les larves mûrissent et s’apprêtent à l’imago. Comme elles ne supportent pas le froid, elles meurent toutes, sauf les jeunes femelles fécondées. Quand vient le printemps, ces dernières deviennent des reines et fondent une nouvelle colonie. Cette apparition se déclenche assez tard dans l’année par rapport aux autres frelons. Elle est prévue vers la fin du mois d’avril ou bien à partir du premier mai.

Pour poursuivre le cycle de leur vie, ces reines fondent une nouvelle société de frelons, en commençant par la création d’une douzaine d’alvéoles. Ce sont de petites cellules de papier, prévues pour pondre leurs œufs. Ces larves se développent à leur tour, sous le soin de leurs mères qui les nourrit avec de la bouillie de chenilles. Elles deviendront ensuite des nymphes, puis des frelons adultes. C’est alors qu’elles se transformeront en ouvrières stériles. À ce moment-là, elles jouent leur carte dans le cadre de l’aménagement de nouvelles alvéoles, de la recherche de nourriture, de l'entretien du nid, etc. Pendant ce temps, la reine fondatrice de la colonie pondra ses œufs.

La colonie de frelons atteint l’apogée de son développement vers mi-septembre. La reine pond des œufs qui deviendront les mâles appelés faux-bourdons, ainsi que les jeunes femelles fertiles qui seront les futures reines. Ces derniers s’accouplent au cours d’un vol nuptial. Une fois que les femelles sont fécondées, elles cherchent un lieu propice pour s’hiverner jusqu’à la fin de l’hiver. Les autres frelons, c’est-à-dire les mâles, les ouvrières et la reine de la saison meurent, au premier froid d’automne.

Les frelons européens ont pour régime alimentaire les insectes, notamment les mouches et parfois leurs cousines les guêpes, et les ennemis des cultures tels les chenilles, les papillons diurnes ou nocturnes, sauterelles, criquets, etc. Cette espèce est un régulateur écologique indéniable puisqu’elle limite la prolifération des insectes dominants en termes quantitatifs. Aussi, leur existence est essentielle pour les agriculteurs. Néanmoins, ils peuvent être charognards, c’est-à-dire qu’ils mangent quelques abeilles, mais pas tous les jours. Et enfin, pour mener à bien leurs activités, les ouvrières s'alimentent de sucre naturel par le moyen de la sève des arbres et du nectar. D’ailleurs, les larves de frelons produisent parfois un liquide sucré et les ouvrières peuvent s’en servir pour se nourrir.

  • Frelon asiatique

Le cycle de vie des frelons n’est pas différent, seulement, il existe un petit décalage au niveau de la période. Contrairement aux frelons européens, les reines fondatrices des frelons asiatiques apparaissent très tôt dans l'année. En effet, elles prennent leur envol juste à la fin de l'hiver, c’est-à-dire en mars, parfois même vers la fin du mois de février. C’est à ce moment-là que les premières ouvrières voient le jour tombé. Vers septembre, les mâles s’exhibent en très grand nombre dans le but de féconder les futures reines, et ainsi de suite. Quand l’hiver commence à s’installer, c’est-à-dire à la fin de novembre, l’ensemble des frelons disparaissent, à l’exception des femelles fécondées qui se sont déjà hibernées. À leur réveil, elles construisent un petit nid appelé nid primaire pour pondre et reconstituer une nouvelle colonie. Afin d’éviter les coups de vent et surtout de la pluie, ces insectes installent leur nid dans un arbre haut, sur les avancées de toit, dans les abris de jardin ainsi que dans d’autres endroits qui leur offrent cette protection.

On rencontre généralement ces frelons en Asie continentale, jusqu’au nord de l’Inde et dans les montagnes de Chine, tout simplement à cause des conditions climatiques. Mais l’espèce a vite envahi l’Europe depuis le temps où les continents européen et asiatique commençaient à se fréquenter. L’arrivée des premières femelles fondatrices de colonies de frelons asiatiques en France a été constatée depuis l’entrée des poteries venant de la Chine.

Ces insectes présentent-ils des dangers ?


Une guêpe piquant l'homme
Une guêpe piquant l'homme.

Les guêpes et les frelons, selon leurs espèces et leurs modes de vie, présentent certains dangers de différentes ampleurs. Les dangers communs que présentent ces insectes sont la prédation des abeilles. Bon nombre d’apiculteurs se plaignent de leurs attaques, notamment des frelons asiatiques qui ont pour principale nourriture les abeilles. Et même les autres vespidae qui ne mangent d’abeilles que rarement sont capables d’éradiquer un nid entier d’abeilles. Aussi, ces insectes causent un grand stress chez les abeilles, ce qui nuit à la production. Cette perte d'abeilles n’est pas uniquement décevante pour les apiculteurs, tout le monde en paie le prix. Il faut tout de même savoir que ce sont des insectes pollinisateurs. Sans leur contribution, nous n’aurons pas de fruits de bonne qualité. Voyons ci-après les dégâts chez les humains occasionnés par chaque espèce.

  • Les guêpes

Même si les guêpes communes sont favorables pour réduire le nombre d’insectes indésirables, il faut se méfier de leur aiguillon. Ce dernier est capable de traverser les vêtements. Forte heureusement, il ne reste pas dans la plaie comme celui des abeilles. Quoi qu’il en soit, la piqûre est douloureuse. Le venin des guêpes contient de l’apitoxine et plusieurs protéines allergisantes. Ce n’est pas tout à fait dangereux, mais gênant. La victime fait le plus souvent une réaction locale, sur la partie du corps touchée, avec un œdème plus ou moins important. Certaines personnes peuvent être allergiques et présenter des symptômes particuliers tels que l’urticaire ou l’angio-œdème. Un trouble respiratoire ou cardiovasculaire conduisant à la mort risque de se produire dans certains cas. Une piqûre dans la bouche ou sur la gorge est toutefois dangereuse, au risque de causer de l’asphyxie.

  • Les frelons européens

Les frelons européens sont des guêpes sociales. Ils ne sont pas du genre agressif ni piqueur spontané, à moins qu’ils ne se sentent en danger. Il faut garder une certaine distance avec leur nid, disons à moins de 3 m. Compte tenu de leur mode de vie pacifique, ils ne fréquentent pas les lieux publics. Ils n’entrent que rarement dans la maison, et ce, uniquement pendant la nuit, quand vous allumez vos lampes. Ce sont des insectes tropismes, ils sont attirés par une source de lumière, n’importe laquelle. Pour les chasser de votre demeure, il suffit d’éteindre la lumière de l’intérieur et allumer celle de l’extérieur. Si le frelon européen venait à vous piquer, les dégâts ne sont pas si différents par rapport à ceux des guêpes communes. Vous vous en sortirez malgré tout !

  • Les frelons asiatiques

Ces insectes sont réputés pour leur agressivité. Ils n’hésiteront pas à attaquer si quelqu’un s’avise à s’approcher de trop près de leur nid, même par manque d’attention. À titre informatif, 8 piqûres de ces nuisibles suffisent pour vous envoyer à l’hôpital. Leur venin est cardio-toxique et neurotoxique. Si la victime en est allergique, un « œdème de Quincke » ou « choc anaphylactique » sera au rendez-vous. Autant préciser que ces insectes présentent de grands dangers pour les êtres humains. Évitez de vous en approcher. Et si vous vous faites piquer à un moment donné, ne tardez pas à vous rendre auprès de votre médecin. Vous pourrez y laisser la vie, étant donné que leur venin est trop fort. Mais comme on le dit souvent : vaut mieux prévenir que guérir, il existe certaines précautions à adopter pour éviter les piqûres de frelons asiatiques. Par exemple :

  • Tapoter le feuillage avec un objet à manche long avant de procéder au taillage de haie. Il en va de même pour la tonte en bordure des massifs ;
  • Bien s’assurer qu’aucun frelon ne guette à l’entrée de l’aération ou de la cavité sous une tuile avant de monter jusqu’au toit ;
  • Vérifier au-dessus de l’entrée des abris extérieurs, sans faire aucun bruit ni vibration ;
  • Etc.

Comment éloigner ces insectes de chez vous ?

L’unique moyen d’éloigner les dangers que représentent les insectes reste l’éradication. Il est aussi possible de les chasser loin de votre local. Comme tous les insectes, les guêpes et les frelons suivent un cycle de croissance régulier. Nous l’avons déjà élucidé plus haut, ce qui va vous faciliter la tâche dans le cadre de l’éradication de ces petites bêtes. Voici la démarche générale à suivre :

  • Comme ils fondent leur nid entre février et mai selon l’espèce, vous pouvez envisager de piéger la reine avant même qu’elle ait pu trouver l’un emplacement approprié pour le nid.
  • Il est aussi possible de les attaquer durant leur période de croissance, c’est-à-dire de mai à septembre. Pendant cette période, le nid va s’agrandir de plus en plus pour pouvoir accueillir jusqu’à 4000 individus. Profitez-en pour détruire le nid, sans pour autant prendre des risques inutiles. Référez-vous donc à un professionnel dans ce domaine, comme notre entreprise à La Gaude.
  • Durant le mois de septembre jusqu’à novembre, ces insectes se reproduisent pour créer une nouvelle génération sexuée. Le piégeage est toujours une solution favorable. À ce stade, ce ne sera plus si difficile d’autant qu’un grand nombre de leur population est déjà détruit.
  • De novembre à janvier, les guêpes comme les frelons achèvent leur cycle par « l’hivernation ». Les nids s’installent partout et tous les membres de la colonie s’y trouvent. C’est le moment idéal pour procéder à la destruction. Mais comme nous l’avons conseillé, cette opération ne peut se faire par un amateur.

L’usage des insecticides spécifiques aux guêpes et frelons à plusieurs reprises peut être également bénéfique. Mais pour votre bien et celui de vos entourages, suivez bien les recommandations ci-contre :

• n’utilisez les pièges que pendant les mois de février à mai et de septembre à novembre, sinon, ça ne sert à rien ;

• gardez une bonne distance entre vous et le nid de guêpes ou de frelons. Un écart de 5 m n’est pas trop ;

• ne cherchez pas à détruire vous-même un nid en vue. Appelez plutôt l’entité responsable ou du moins votre mairie pour vous guider dans la procédure ;

• en cas de piqûre, rendez-vous au plus vite chez votre médecin ou consultez un pharmacien.

Privilégiez la prestation d’une entreprise spécialisée

De nos jours, l’opération de capture et de destruction de nids d'hyménoptères est confiée entre les mains d’une entreprise professionnelle de la désinsectisation. Elle a été retirée des missions des pompiers par des arrêtés préfectoraux, sauf si l’envahissement a lieu dans un endroit public. Néanmoins, cette entité ne se charge pas directement de la tâche. Elle est obligée de confier la tâche à un organisme privé agréé pour la destruction des nids de guêpes ou de frelons. Nous faisons partie de ces prestataires mandatés. Nous sommes prêts à vous proposer la meilleure prestation possible concernant la lutte contre ces insectes indésirables. Nous disposons d’une équipe d’experts qualifiés et agréés. Aussi, nous intervenons dans toute la région. L’usage d’un équipement fiable et à la pointe de la technologie fait partie de nos atouts.

À tout moment, vous pouvez nous appeler :

Pour obtenir un devis personnalisé, à la fois gratuit et sans engagement pour détruire et éradiquer un nid de guêpes ou un nid de frelons.

Pour demander des conseils et informations relatives aux problèmes de guêpes, frelons asiatiques et frelons européens.

Pour prendre rendez-vous pour une intervention de désinsectisation guêpes ou frelons.

4.5 / 5 (6 votes)